De Poids et de Mesure
Les instruments de pesée en Europe occidentale durant les âges des Métaux (XIVe-IIIe s. a.C.)
Conception, usages et utilisateurs

par

Sommaire •••

Avant-propos

Introduction

Partie 1. Caractériser une pratique métrologique protohistorique

État de la recherche

I La Méditerranée centrale et orientale : creuset de la métrologie historique

II L’Europe continentale : la naissance d’une « métrologie archéologique »

III La péninsule Ibérique : un territoire à part ?

Les spécificités de la pratique pondérale

I. Compter et mesurer : un processus cognitif complexe

II. Masse et pesée, processus abstraits et connaissances empiriques

À chaque problème sa solution

I. Classer la donnée

II. Étudier une pratique métrologique à partir d’artefacts archéologiques

III. Restituer les artefacts, approcher la masse réelle

IV. Analyser la donnée métrologique

Partie 2. L’Europe nord-occidentale : une pratique pondérale hétérogène dans le temps et l’espace

Les premières traces archéologiques de métrologie pondérale en Europe occidentale : l’âge du Bronze final

I. La visibilité des pratiques pondérales : contextes et chronologies

II. Les fléaux de balance en matière dure d’origine animale

III. Le groupe nord-alpin : les poids quadrangulaires métalliques et assimilés

IV. Le groupe des poids piriformes et lenticulaires : des sites lacustres suisses à la Manche

V. Bilans et perspectives

L’âge du Fer : un manque de visibilité des pratiques pondérales

I. Objets épars et maigres indices

II. La gaule méridionale : entre Celtes, Ligures et Ibères

III. Les îles Britanniques : le cas particulier de Danebury

IV. L’âge du Fer européen : entre continuité et rupture

Synthèse et bilan d’une pratique multicéphale dans le Nord-Ouest européen

I. La nécessité d’un nouveau regard sur le mobilier archéologique

II. Des pratiques inscrites à l’échelle européenne

III. De la non-linéarité des processus de standardisation

Partie 3. La péninsule Ibérique : creuset d’une pratique pondérale homogène et diachronique

Le sud et l’ouest péninsulaire avant la période ibérique : naissance d’une exception

I. Présentation générale : contextes, types, chronologie et répartition

II. De l’unité au système métrologique

III. Un cas particulier : l’épave phénicienne du Bajo de la Campana (San Javier, Murcia, Espagne)

IV. Entre création, adaptation et adoption : discussion sur le développement de la pratique pondérale en péninsule Ibérique

La pratique pondérale de la période Ibérique (VIe-Ier s. a.C.) : diversification et complexification

I. L’axe Guadiana/Pays Basque et le Levant : entre différences et similarités

II. La pratique ibérique dans l’espace : de la macro-région au contexte clos

III. Métrologie(s) ibérique(s)

IV. Deux pratiques pondérales en péninsule Ibérique ?

Un millénaire de pesée en Méditerranée occidentale

I. Innovation ou adaptation, nouveautés ou persistances ?

II. Peser quoi ou peser pourquoi ?

Conclusions

Des macro-groupes de pratiques pondérales

Des pratiques transculturelles ou des pratique inter-élitaires ?

Compter, peser, mesurer dans la Protohistoire de l’Europe occidentale

D’une métrologie archéologique à une archéologie de la métrologie ?

Bibliographie

Annexes

nuage de mots du livre Poids et mesure

Résumé •••

Les modalités d’usage d’instruments de pesée et le maniement de concepts de numération et de métrologie par les sociétés protohistoriques ont fait l’objet de peu d’études systématiques en archéologie. Cet ouvrage, issu d’une thèse doctorale, offre une analyse diachronique des poids et des éléments de balance découverts en Europe occidentale et datés entre les XIVe et IIIes. a.C. L’un des objectifs de ce travail est de requestionner la place occupée par la pratique de la pesée dans les sociétés protohistoriques sur une large échelle, dans la diachronie, au moyen d’un protocole constant et en intégrant les données contextuelles apportées par l’archéologie. 

Contrairement à l’idée générale, les résultats de cette étude brossent le portrait de pratiques le plus souvent faiblement intégrées au sein des sociétés étudiées et qui ne tendent que rarement vers une homogénéisation métrologique à grande échelle qui autoriserait une fluidification des informations quantitatives lors des échanges (unités pondérales retenues, systèmes de comptage employés, intervalles de mesure permis, fréquence des multiples et fractions des systèmes).

Les vestiges archéologiques de la pratique de la pesée amènent ainsi à penser que celle-ci est restée peu fréquente dans l’Europe occidentale protohistorique et que son évolution entre le Bronze final et le IIIe s. a.C. est marquée par un rapport complexe et non linéaire d’innovations, de persistances, de transformations d’origine locale ou liées à des influences extérieures, mais aussi probablement de reculs et d’abandons.

Abstract •••

The use of weighing instruments and the handling of concepts of counting and measuring by Late Prehistory societies have been the subject of few systematic studies in archaeology. This book, resulting from a doctoral thesis, offers a diachronic analysis of weights and balance elements discovered in Western Europe and dated between the 14th and 3rd centuries BC. One of the aims of this work is to reexamine the place occupied by the practice of weighing in protohistoric societies on a large scale, in the diachrony, by means of a uniform protocol and by integrating the contextual data brought by archaeology. 

Contrary to the general idea, the results of this study paint a picture of practices that are most often poorly embedded within the societies studied and that rarely reach a large-scale metrological homogenisation that would allow for a fluidity of quantitative information during exchanges (weight units used, counting systems employed, permitted measurement intervals, frequency of multiples and fractions of systems).The archaeological remains of the practice of weighing thus lead us to believe that it remained infrequent in Late Prehistory Western Europe and that its evolution between the Late Bronze Age and the 3rd century B.C. is marked by a complex and non-linear relationship of innovations, persistence, transformations of local origin or linked to foreign influences, but also probably of regressions and abandons.

Publication financée par l’UMR 5608 TRACES, équipe RHAdAMANTE.

ISBN html : 978-2-35613-416-5
DANA_8
Posté le 12/05/2022
EAN html : 9782356134165
ISBN html : 978-2-35613-416-5
Publié le 12/05/2022
ISBN livre papier : 978-2-35613-418-9
ISBN pdf : 978-2-35613-417-2
ISSN : 2741-1508
486 p.
Code CLIL : 4117
licence CC by SA

Comment citer

Poigt, Thibaud, De Poids et de Mesure Les instruments de pesée en Europe occidentale durant les âges des Métaux (XIVe-IIIe s. av. n.è.). Conception, usages et utilisateurs, Pessac, Ausonius Éditions, collection DAN@ 8, 2022,486 p., [en ligne] https://una-editions.fr/de-poids-et-de-mesure [consulté le 9 mai 2022]

Au téléchargement

Contenu(s) additionnel(s) :

Illustration de couverture • Première : évocation d'une pesée de barres de fer", crédits : Jean Cadilhon ;
•Quatrième : dessin de l'auteur.
Retour haut de page
Aller au contenu principal