Auteur : Vincent Debiais

EHESS
Galerie Vivienne
2, rue Vivienne
F-75002 Paris
vincent.debiais@ehess.fr
0000-0002-3397-4421
blueskynetwork @vincentdebiais.bsky.social

Vincent Debiais est médiéviste, directeur de recherche au CNRS et membre du Centre de recherches historiques (EHESS, Paris). Il travaille sur les cultures écrites et visuelles du Moyen Âge occidental, à la confluence de l’histoire, de l’histoire de l’art et de l’anthropologie historique.

Bibliographie 

Livres

  • 2008. Corpus des inscriptions de la France médiévale, tome 23 : Région Bretagne, Loire-Atlantique et Vendée, Paris, 2008.
  • 2009. Messages de pierre. La lecture des inscriptions dans la communication médiévale, Turnhout, 2009 (Culture et société médiévales, 17).
  • 2010. Corpus des inscriptions de la France médiévale, tome 24 : Maine-et-Loire, Mayenne, Sarthe, Paris, 2010.
  • 2014. (avec E. Ingrand-Varenne) Corpus des inscriptions de la France médiévale, tome 25 : Indre, Indre-et-Loire, Loir-et-Cher, Paris, 2014.
  • 2016. La croisée des signes. L’écriture et l’image médiévale (800-1200), Paris, 2016.
  • 2019. Le silence dans l’art. Théologie et liturgie du silence dans les images médiévales, Paris, 2019.

Direction d’ouvrages

  • 2009. (avec C. Treffort et alii) Une société de pierre. Les épitaphes carolingiennes de Melle. Catalogue de l’exposition tenue à Saint-Pierre de Melle, Melle, 2009.
  • 2019. Voiler et dévoiler. Le rideau dans l’art et la liturgie antique et médiévale, Paris, 2019.
  • 2019. Le pouvoir des listes au Moyen Âge. Écritures des listes, Paris, 2019.
  • 2020. (avec V. Turner) Words in the Middle Ages, Turnhout, 2020.
  • 2023. (avec Violaine Anger) Écrire le son, numéro spécial de la revue Écriture & Image 4 (2023).

Articles récents

  • 2021. avec E. Gertsman, « Au-delà des sens, l’abstraction », Convivium 8-1 (2021), p. 28-51.
  • 2021. « Une théologie de l’informel. Le pli et son ombre dans le bénédictionnaire d’Æthelwold », Codex Aquilarensis 37 (2021), p. 49-64.
  • 2023. « Allusion and Elusion : Writing on the Cloisters Cross », Word & Image 39-1 (2023), p. 33-42.
  • 2023. avec V. Anger, « Les sons périssent car on ne peut pas les écrire », Écrire le son. Écriture & Image 4 (2023), en ligne.
  • 2023. « Écrire le silence », Écrire le son. Écriture & Image 4 (2023), en ligne.
  • 2023. « Towards a Codico-Ecology of Latin », JOLCEL 8 (2023), p.139-147.
  • 2023. « Le territoire graphique de l’eucharistie. Inscriptions et autel dans l’église médiévale », Histo.Art 15 : L’église microcosme. Architecture, objets et images au Moyen Âge (2023), p. 105-127.
  • 2023. avec St. Lamouille, « Note sur une inscription inédite de l’abbaye de Lahonce », In-Scription : revue en ligne d’études épigraphiques 5e livraison (2023), en ligne.

de visu, cultures visuelles du Moyen Âge en perspective (©Hypothèses).

 

Mots clés
épigraphie médiévale, histoire de l’art médiéval, anthropologie historique, image, écriture, esthétique, abstraction

Publication hybride entre synthèse scientifique et catalogue d’exposition, Traversée témoigne d’une expérience de rencontre entre science et art contemporain autour d’une source de l’histoire, l’inscription ancienne, et sa discipline, l’épigraphie.
couverture du livre Traversées. Limites, cheminements et créations en épigraphie
Pour élaborer les œuvres contemporaines, mais aussi le parcours en trois temps de l’exposition Sendas epigraficas, il fallait un matériau épigraphique au service de l’inspiration artistique et de sa scénographie ; des images montrant la diversité des formes et des matériaux, des écritures et des dispositions pour fabriquer un répertoire graphique dans lequel on pourrait puiser, prélever, détourner et réinventer.
couverture du livre Traversées. Limites, cheminements et créations en épigraphie
Rien n’était simple dans le projet d’exposition Sendas epigráficas. Le caractère inédit de l’aventure pour la plupart de ses acteurs, les aléas d’une conversation discontinue entre artistes et chercheurs, les tâtonnements propres à la dynamique créative ont entravé à maintes reprises un cheminement commun, l’ont mis en péril parfois, et en ont toujours souligné le caractère irrésolu et vacillant.
couverture du livre Traversées. Limites, cheminements et créations en épigraphie
La juxtaposition dans les galeries des œuvres contemporaines et des inscriptions anciennes provoque éventuellement la confusion du spectateur.
couverture du livre Traversées. Limites, cheminements et créations en épigraphie
En sciences sociales, l’ordre est affaire de choix. Il concerne l’agencement rhétorique des arguments dans la démonstration et l’efficacité heuristique de l’enquête dans l’établissement d’une séquence, d’une série, d’un parcours.
couverture du livre Traversées. Limites, cheminements et créations en épigraphie
Durant les trente minutes que dure le film Inscriptions sauvages, domestication graphique, le spectateur est invité à suivre la quête hâtive d’un vidéaste : une précipitation marquée par les mouvements de caméra, des plans tronqués, le bruit des pas, celui des gestes et des respirations.
couverture du livre Traversées. Limites, cheminements et créations en épigraphie
Rien n’était simple dans le projet d’exposition Sendas epigráficas. Le caractère inédit de l’aventure pour la plupart de ses acteurs, les aléas d’une conversation discontinue entre artistes et chercheurs, les tâtonnements propres à la dynamique créative ont entravé à maintes reprises un cheminement commun, l’ont mis en péril parfois, et en ont toujours souligné le caractère irrésolu et vacillant.
couverture du livre Traversées. Limites, cheminements et créations en épigraphie
Rien n’était simple dans le projet d’exposition Sendas epigráficas. Le caractère inédit de l’aventure pour la plupart de ses acteurs, les aléas d’une conversation discontinue entre artistes et chercheurs, les tâtonnements propres à la dynamique créative ont entravé à maintes reprises un cheminement commun, l’ont mis en péril parfois, et en ont toujours souligné le caractère irrésolu et vacillant.
Retour en haut
Aller au contenu principal