Maison d'édition : Ausonius éditions

L’exploitation des ressources minières est une activité qui a été pratiquée dans tous les massifs montagneux du sud-ouest de la Gaule (Pyrénées, Corbières, Montagne noire) à toutes les périodes. Cet ouvrage propose une synthèse sur les exploitations du second âge du Fer et de la période romaine, pour lesquelles les données ont été largement renouvelées depuis le début des années 2000.
Dans les Pyrénées centrales, deux districts ont été étudiés : le massif du Montaigu pour le plomb argentifère et celui des Hautes Baronnies pour le fer (fig. 18). Les recherches dans le massif du Montaigu ont été menées par J. Girard.
L’exploitation des ressources minières est une activité qui a été pratiquée dans tous les massifs montagneux du sud-ouest de la Gaule (Pyrénées, Corbières, Montagne noire) à toutes les périodes. Cet ouvrage propose une synthèse sur les exploitations du second âge du Fer et de la période romaine, pour lesquelles les données ont été largement renouvelées depuis le début des années 2000.
Annexe 3 Descriptions des US
Anticlinal : structure géologique définie par un pli convexe où l’on rencontre les terrains les plus anciens au centre….
Cette étude s’est construite autour de l’idée que les exploitations minières, comprises dans leur globalité, pouvaient éclairer des aspects variés du fonctionnement des sociétés anciennes.
La conquête de la Gaule par César avait permis, dès le milieu du Ier siècle av. n. è., d’intégrer tout le versant nord de la chaîne pyrénéenne dans l’orbite de Rome, après la prise de contrôle de la Transalpine, dont la haute vallée de Garonne marquait la limite.
À partir du IIe siècle av. n. è., la nette augmentation des données permet de mieux distinguer les différents espaces composant notre zone d’étude. Les monnayages, évoqués plus haut, se développent.
Cette période constitue la première phase de l’exploitation des mines de l’Arize, menée à l’échelle du district, très probablement avec l’objectif de tirer parti au maximum des ressources minières locales (voir partie 2 chapitre 6).
Accès à la publication L'exploitation minière dans le sud-ouest de la Gaule, d'Emmanuelle Meunier
Pour la période des IVe et IIIe siècles av. n. è., on connait seulement trois sites miniers : Rougé, La Coustalade et Hautech, mais nous avons indiqué que l’ensemble des mines a dû faire l’objet d’une exploitation dès cette période.
Retour en haut
Aller au contenu principal