L’image d’Alexandre le Grand
chez Trogue Pompée / Justin
Analyse de la composition historique
des Histoires philippiques (livres 11 et 12)

Sommaire •••

1• Note et traduction des livres 11 et 12 des Histoires philippiques

A• Livre 11
B• Livre 12

2• Introduction

A• Les Histoires philippiques : une œuvre, deux auteurs
B• La place des Histoires philippiques dans les Histoires d’Alexandre

3• Chapitre 1. L’héritage d’un Alexandre positif

A• Le portrait d’Alexandre au début du livre 11
B• L’héritage d’un Alexandre positif dans le livre 12
C• Conclusion

4• Chapitre 2. Comment ternir une image : de l’image d’autres sources

A• Les indices d’une part noire d’Alexandre dès le livre 11
B• Les passages diminuant la grandeur militaire d’Alexandre
C• Le travail de Trogue Pompée sur ses sources
D• Conclusion

5• Chapitre 3. Comment ternir une image : un travail de composition

A• Le travail de synthèse des faits
B• La construction d’un moment de bascule
C• Conclusion

6• Chapitre 4. Alexandre le Perse

A• Les oublis et reniements d’Alexandre
B• Les adoptions d’Alexandre

7• Chapitre 5. Alexandre le tyran

A• Le roi et ses Amis
B• Les vitia du roi
C• Le règne de la peur
D• Les passions d’Alexandre
E• Conclusion

8• Chapitre 6. La portée politique du portrait d’Alexandre fait par Trogue Pompée dans le contexte des Histoires philippiques

A• Alexandre à Rome au Ier siècle avant notre ère
B• Derrière Alexandre et les Macédoniens

9• Conclusion

10• Annexes

11• Bibliographie

Un index (Passages cités, Lieux, Noms et Peuples anciens) est disponible en pdf

Résumé •••

Les Histoires philippiques de Trogue Pompée / Justin présentent la difficulté d’être une œuvre historique à deux voix : celle de Trogue Pompée, historien gaulois du Ier siècle avant notre ère, qui composa une histoire universelle aujourd’hui perdue, et celle de Justin qui en fit un épitomé plusieurs siècles plus tard qui nous est parvenu.

Les livres 11 et 12 de cet ouvrage sont consacrés à la vie d’Alexandre le Grand, de son accession au trône à sa mort. L’épopée du Macédonien étant un sujet bien documenté de l’Antiquité, il est possible de comparer ces livres aux autres Histoires d’Alexandre, et d’en tirer des conclusions précieuses sur le travail des deux auteurs. Il en ressort que Trogue Pompée usa de diverses sources pour composer son texte, en suivant la trame générale de l’historien alexandrin Clitarque qui proposait une vision favorable d’Alexandre. D’autres sources lui offrirent cependant la possibilité de saper cette image et, par un habile travail de composition, Trogue Pompée, fidèlement suivi par Justin, brossa un portrait sombre du roi : il apparaît de fait comme un décadent qui dégénère des qualités de son peuple et de la noblesse de son caractère pour devenir, sous l’influence des richesses et du luxe de l’Orient, un Perse et un tyran. Le lectorat contemporain de Trogue Pompée devait reconnaître derrière cette image celle de César et d’Antoine : le Gaulois les condamne et se montre ainsi favorable à la paix et aux valeurs morales que portait le nouvel Auguste.

Abstract •••

The Historiae philippicae by Iustinus are a quite difficult work because they are actually written by two authors: in the first century BC, Trogus, a Gallic historian, wrote a now lost universal history; several centuries later, Iustinus wrote an epitome from his text, the one we know now.

Books 11 and 12 of these Historiae deal with the life of Alexander the Great, from 336 when he became king, up to his death in 323. As far back as Antiquity, Alexander’s conquest has been a very well documented subject and we are able to compare them to other Alexander’s Histories. This is why we can now draw some precious conclusions about the manner the two authors wrote their works. Trogus seems to have used several hellenistic sources, following the frame of Cleitarchos from Alexandria who presented Alexander in a very favorable way. However, thanks to other sources, Trogus eroded this image and composed his text in order to show a dark portrait of the king that Iustinus faithfully preserved : Alexander indeed appears like a decadent man. Misleaded by oriental wealth and luxuries he degenerates from his Greek culture and his noble nature to become a Persian and a tyrant. Trogus contemporary readers may have recognized behind Alexander the image of Caesar and above all Antonius : that way they were condemned by the Gallic historian who was favorable to the peace and the moral values that the new Augustus intended to champion.

ISBN html : 978-2-35613-398-4
Posté le 24/06/2021
EAN html : 9782356133984
ISBN html : 978-2-35613-398-4
Publié le 24/06/2021
ISBN livre papier : 978-2-35613-400-4
ISBN pdf : 978-2-35613-399-1
ISSN : 2741-1818
362 p.
Code CLIL : 3385 ; 3436
licence CC by SA

Comment citer

Horn, Nelson, L’image d’Alexandre le Grand chez Trogue Pompée / Justin. Analyse de la composition historique des Histoires philippiques (livres 11 et 12), Pessac, Ausonius éditions, collection PrimaLun@ 9, 2021, 362 p., [en ligne] https://una-editions.fr/alexandre-le-grand-chez-trogue-pompee-justin [consulté le 24 juin 2021].

Au téléchargement

Contenu(s) additionnel(s) :

Illustration de couverture • Montage à partir de photos d'un buste de d’Alexandre de la fin du IVe siècle (Musée de Pella), d'une épée attribuée à Philippe retrouvée dans la tombe 2 de Vergina et d'une cruche de vin retrouvée dans le tombeau de Philippe II, tous les deux datant de 336 a.C. (Musée des tombes royales d'Aigéai, Ministère de la Culture et du Tourisme grec).
Retour haut de page Aller au contenu principal